Le 29 janvier, j’ouvrais l’Université du rebond inclusif comme Président d’H’up entrepreneurs.

Durant six heures, des centaines d’entrepreneurs ont planché sur les manières de réinventer leur modèle entrepreneurial à l’aune de la crise sanitaire.

Cette journée a été organisée en partenariat avec l’AGEFIPH et l’association Second Souffle. L’AGEFIPH gère les contributions des entreprises qui peinent à employer le quotalégal de travailleurs handicapés. Quant à second souffle, il s’agit d’une association créée il y a dix ans pour épauler les entrepreneurs ayant déposé le bilan, ou en passe de le faire.

Dans le cadre de cinq tables rondes, les entrepreneurs handicapés ont bénéficié de clés pour favoriser leur parcours en cette période si lourde en incertitudes. Nous avons traité de la santé du dirigeant, indispensable pour prendre des décisions en pleine possession de ses moyens. Nous avons exploré diverses manières de se faire accompagner pour bénéficier du recul de mentors ou de coachs et faire, le cas échéant, le salutaire pas de côté facilitant le rebond.

Enfin, les témoignages inspirants de pairs ont permis de relativiser la situation de chacun et de puiser, dans les expériences d’autres entrepreneurs, les solutions ou les chemins pour les trouver !

Il est courant de penser qu’en France, l’échec est fortement stigmatisant. C’est pour conjurer ce tropisme que H’up entrepreneurs a crée le programme « Rebond-Tih« , afin d’accompagner durant six mois cent cinquante entrepreneurs et leur permettrede revitaliser leur projet.

Chaque entrepreneur, handicapé ou non, affronte au quotidien des situations complexes !

Mon expérience me conduit à faire l’hypothèse que la vie avec un handicap oblige à développer une agilité et un sens de l’anticipation qui prédisposent à la navigation par gros temps !

Puisse le programme Rebond-Tih permettre à notre public de se dépasser au service de la relance de l’économie de notre pays.

Amicalement vôtre,

Hamou

 

Catégories : Coups de coeur