Nous gaspillons 10 millions de tonnes d’aliments chaque année !

Savourant de vivre en un siècle où les générations qui n’ont pas manqué de nourriture se succèdent, nous n’avons plus le sens de ce qu’est la nourriture.

Le cycle infernal des poubelles de produits dangereux pour notre santé et où venant de l’autre bout du monde versées dans nos assiettes et dans celles de nos enfants, des produits périmés ou en voie de péremption sitôt achetés sitôt jetés dans des poubelles au tri aléatoire, se referme et étouffe notre planète.

Ce gaspillage alimentaire est le contre-point du gaspillage humanitaire !

Ce cercle infernal du tri sélectif, au moyen d’une norme implacable, des personnes autistes et des inadaptés de toute nature, se ferme inexorablement sur notre pays et étouffent ses potentialités.

Lutter contre les deux gaspillage va de paire.

Réensemencer en bio nos terres agricoles, réensemencer en diversité nos élites sevrées de tout !

Privilégier les circuits courts, lutter contre la désertification en service publique dans les territoires ruraux ou les banlieues ségréguées.

Retrouver les semences ancestrales pour éviter de dépendre des industries agroalimentaires et redonner une place à nos aînés dans un intergénérationnel en mutation.

 

Les défis sont nombreux mais les énergies ne manquent pas pour les relever !