Je vous entends d’ici ! Il est en retard le Bouakkaz ! Ça fait trop longtemps qu’il est off sur les réseaux sociaux ! Une info chasse l’autre et la journée mondiale de la paix… ben c’est trop tard !

Et là, je vous fais mon plus beau sourire façon Hamster Jovial et je vous réponds, fier de moi : « la paix, c’est toujours pour demain ! »

La paix, je pensais en être génétiquement un propagandiste, fût-ce à mon corps défendant !

On n’a jamais vu un aveugle sur les champs de bataille et on ne nous laisse que rarement notre chance au fusil ailleurs qu’à la fête foraine !

Je me trompais ! Peu de gens savent que Jean de Luxembourg, dit Jean l’aveugle,  roi de Bohême, tomba au champ d’honneur à la tête de ses chevaliers au côté du roi de France à la bataille de Crécy.

La légende veut qu’il se soit attaché à ses chevaliers et qu’il ait donné de furieux coups d’épée ! Les mauvaises langues disent qu’il a tué autant des siens que des Anglais.

L’attitude de Jean l’aveugle s’apparente à un suicide pour l’honneur dans une bataille où la stratégie et la vitesse d’exécution des anglais représentait un avantage décisif sur les troupes alliées à la France.

L’un des obstacles à la paix semble bien être l’idée que se font les dirigeants de leur honneur.

Des chevaliers de Crécy aux kamikazes en passant par les terroristes, l’honneur semble très  souvent valoir bien plus que cette seconde d’éternité qu’est notre vie terrestre.

Ce cache-sexe de  toutes les vanités obscurcit les cervelles, excite les manipulateurs, remplit les coffres de ceux qui créent les décors de ces pièces macabres, vendeurs d’armes et d’intendances.

Puisque notre vie vaut moins que l’honneur de la donner ou d’en ravir des quantités astronomiques, à quoi bon imaginer un futur ne serait-ce que souhaitable sur cette terre ?

Tant que les mécanismes conscients ou non qui font tourner le monde conduisent aux guerres, toutes nos initiatives, si astucieuses soient-elles pour lutter contre le réchauffement climatique sont mortes-nées !

Dès lors, il conviendrait de lancer un plan mondial de revalorisation de la vie terrestre.

Le point commun de tous les terriens est d’avoir gagné la course initiale : celle du droit à vivre.

Passons notre vie à construire des ponts et à préparer un monde dépourvu de guerres pour ceux qui gagneront la course après nous ! Faisons de cet objectif l’honneur de notre génération et de celles que nous engendrons !

Je suis naïf ? pas seulement ! je suis porté par ces milliers de petites initiatives anonymes, invitations à la vie qui envers et contre tout bouleversent les destinées préétablies ! Même s’il est probable, le pire n’est pas certain !

Nous avons chacun une responsabilité.


1 commentaire

Jaylan · 6 octobre 2018 à 2 h 57 min

The voice of rayonialitt! Good to hear from you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *